Le Fenouillèdes du XIIIè au XVIIè siècle - XVIe siècle

Envoyer Imprimer PDF
Index de l'article
Le Fenouillèdes du XIIIè au XVIIè siècle
XIVe siècle
XVe siècle
XVIe siècle
XVIIe siècle
Toutes les pages

 

 

 

- XVIe siècle -


1503 : Dénombrement des biens nobles ordonné par Louis XII afin de lever les fonds nécessaires pour les hostilités avec l'Espagne et l'Italie. Les possessions de l'évêque d'Alet et du roi en sont exclues. Il en ressort que de nombreux hameaux et villages sont rendus inhabitables du fait des guerres avec l'Espagne, dont : Trilla, Taissac (Taichac), Palmes, Sainte Colombe, Séquières, Tournefort ect... de même les châteaux de Cuxous, Roquevert, Ansignan...

Ysabeau veuve de Jean de Voisins, dénombre pour Latour et Planèzes où elle possède la juridiction moyenne  et basse. La haute appartenant au roi. Ces deux communautés ayant été ruinées par les aragonais elles ne produisent aucune rente.

Au cours de l'été vaine offensive du maréchal de Rieux contre les espagnols. En octobre contre offensive des Espagnols. Sont brûlés  Caudiès, Latour ect...La nouvelle forteresse de Salses subit son premier siège et Leucate capitule dès le premier jour devant les espagnols.

 


1515-1547 : Règne de François Ier

1515 : François Ier nomme Jean de Joyeuse gouverneur du Languedoc. Jean fils de Guillaume V évêque d'Alet avait six frères dont :

  • Anne, l’aîné favori du roi Henri III. On disait alors mignon... Henri III était lui même efféminé.

  • François II de Toulouse, cardinal archevêque de cette ville et de Narbonne de 1582 à 1600.

  • Antoine Scipion et Henri du Bouchage maréchaux de France,

  • Jean, gouverneur du Languedoc comme Henri.

Plusieurs de Joyeuse ont été évêques d'Alet, notamment lors de sa prise par les protestants  de 25.02.1573.

 


1516 Ferrare : Ludovico Ariosto dit l’Arioste secrétaire et protégé du cardinal Hippolyte II d’Este publie un poème épique, Roland Furieux (Orlando Furioso)  le best-seller de ce temps là. On y trouverait une description détaillée du pays de Le Vivier. La filiation des Du Vivier avec la parenté à Charlemagne y serait développée. Les légendes en vogue à Le Vivier auraient elles été initiées à partir de cette chanson de geste ? A lire Fenouillèdes N°12. H. d'Este dit le cardinal de Ferrare a été archevêque de Narbonne de 1550 à 1551 et de 1563 à 1572 donc aussi du Fenouillèdes et de Le Vivier. Fils du duc d'Este et de Lucrèce Borgia il est le maître d'ouvrage de la célèbre villa d'Este et de ses fontaines surgies dès 1550 sur les vestiges de somptueuses villas romaines préalablement fouillés.

Liste des archevêques de Narbonne sur wikipédia.

Liste des comtes de Narbonne.

Ludovico Ariosto et Orlando Furioso.



1518 : Implantation des de Joyeuse à Latour de France. Mariage de Jean de Joyeuse, gouverneur du Languedoc, avec Françoise de Voisins dernière héritière de la branche des Voisins d'Arques.

 

 


1519 - 1556 : Règne de Charles Ier roi d'Espagne, plus connu comme étant l'empereur Charles Quint du Saint Empire Romain Germanique (l'empire des Habsbourg). Élu le 3 juillet en succession de Maximilien Ier et au détriment d'un candidat pas assez généreux auprès des électeurs, François Ier. Le Fenouillèdes fera les frais de leur appétit mutuel de conquêtes.


1523 : Création de la Chambre des comptes de Montpellier, contrôle de ceux des officiers royaux. Préfiguration de la Cour de Comptes Aides et Finances unifiée par Richelieu en 1629 et qui comptera 120 magistrats au XVIIIè siècle. Voir en 1390.

 


1524 : Les Espagnols reprennent Caudiès, Saint Paul, les églises sont pillées. Une partie de la population et les chanoines sont faits prisonniers et emmenés à Perpignan.

 


1529 : Montre ou revue de Caunes Minervois. Convocation par le roi de toute la noblesse de la sénéchaussée de Carcassonne, en prélude à la guerre des Flandres.Une Montre est une présentation de troupes permettant de s'assurer de l'exactitude de l'effectif, avec paiement de tout ou partie de la solde.Gaston de Peyrepertuse seigneur de Rabouillet, un des plus grands personnages de la province y figure avec un homme d'arme et deux archers. Seul monsieur de Mirepoix se présenta avec deux hommes d'armes. Tous les seigneurs du Fenouillèdes et d'ailleurs ont dénombré devant le maréchal de France, Anne de Montmorency. Toutefois celui d'Axat n'est pas cité.

 


1530 : Les Hospitaliers de St Jean, repreneurs des Templiers sont installés à Malte par l'empereur Charles Quint. Ils deviennent l'Ordre de Malte.

 


1534 Transfert de St Paul à Caudiès, de l'archiprêté du Fenouillèdes.

 


1536 1537 : Reprise de la guerre avec l'Espagne après une trêve amorcée en 1526. Les espagnols débarquent à Leucate, ils prennent Salses, Paziols et Tuchan puis détruisent Saint Paul, Caudiès, jusqu'à Arques  et Axat.Le 17 septembre 1537 les espagnols détruisent Sournia.En octobre 1537 sentant venir la menace espagnole les chanoines de Saint Paul vont se réfugier à Alet, craignant d'être faits prisonniers comme en 1524. Ils furent bien inspirés, tout le village fut brûlé. Il ne restait que trois ou quatre maisons debout. Fin 1538 Saint Paul était toujours aux mains des truands (bandoliers) venus en majorité d'Espagne.

Nouvelle trêve de février 1538 à juillet 1542, dénoncée par François Ier.

Le Fenolhedés comme le pays de Sault est exempté de toutes charges et impôts de 1536 à 1550, étant ravagé par les guerres.

 


1538 : Accueil triomphal de Charles Quint à Perpignan. G.Gavignaud-Fontaine dans St Paul et les Fenouillèdes.

 


10/08/1539 : Ordonnance de Villers-Cotterêts.

  • La langue d'oil devient celle administrative. L'occitan comme toutes les autres régionales s'en trouve relégué.
  • Ébauche d'un état civil tenu par le clergé en deux registres, celui des baptêmes et mariages, l'autre pour les décès.

 


 

15/06/1540 : Jean de Joyeuse et Françoise de Voisins dénombrent pour Latour.

La même année débute la construction du château de Cousan qui deviendra Couiza.

 


1542 : En juillet le dauphin Henri, futur Henri II assiège Perpignan avec 58 000 hommes dirigés par le maréchal de Monluc mais l'armée de Charles Quint l'emporte, débâcle de la France. En octobre contre attaque des espagnols qui prennent, incendient, pillent Tuchan, Saint Paul, Caudiès et alentours, hameau de Villeraze* si bien nommé depuis . Réplique des Français à Saint Paul au canon. Camp du vice roi de Catalogne dressé à Estagel. Ses troupes s'élevaient à huit mille hommes entre l'infanterie et l'artillerie. Au nombre des destructions au palmarès des espagnols, sortons de l'oubli la porte de St Louis. Un fortin du XIVe siècle édifié en renforcement du château des Maures. *Sur place c'est l'appellation Les Aragous qui prévaut, variante du languedocien Aragonés = Aragonnais.

Échange de politesses au siège de Perpignan. Les français sont traités de gabachs et les catalans de mange-rats, allusion au blocus de 1475 par l'armée de Louis XI. Les perpignanais furent acculés au cannibalisme. Le titre de Fidelissima Vila accordé par Jean II honore cette résistance héroïque. Ajoutons quand la matière de gavatxos les roussillonnais n'ont manifestement pas progressé. A tel point que les nouveaux arrivants sont contaminés et usent sur un ton moqueur de cette insulte . Voir à Gabachs.

Saint Paul capitula peu après que les aragonais aient commencé à bombarder. Ils saccagèrent la ville et démolirent l'église où s'étaient retirés le capitaine Poméra et les combattants. Ils furent fait prisonniers et conduits à Perpignan.

Les troupes de François 1er pénétrèrent par le Pas de Paziols en venant de Narbonne via Durban, Tuchan, Vingrau et Estagel qui fut rayé de la carte.


07/12/1542 Réorganisation de l'administration fiscale :  François 1er crée les Généralités, le Fenouillèdes "cotise " à celle de Toulouse. Elles sont divisées en diocèses civils calqués sur leur précurseur religieux. D'abord purement fiscal leur rôle s'étendra  aux domaines judiciaire ( Parlement de Toulouse ) puis économique et social vers les XVII - XVIIIè siècles. A leur tête un trésorier de France ou trésorier général des finances, nouvelle réforme vers 1571. L'Intendant du Languedoc siège à Montpellier en ayant autorité sur les Généralités de Montpellier et de Toulouse, il cumule les charges du trésorier général avec la justice et la police., il commande aux Etats,  administre la province, centralise les prérogatives du parlement de Toulouse.

  • Le premier intendant du Languedoc installé à Montpellier fut Nicolas Lamoignon de Basville le 16 août 1685.

 


 

1544 : Traité de Crepy en Laonnois entre François Ier et Charles Quint. Mais en novembre les espagnols brûlent à nouveau Caudiès. Confusion selon les ouvrages entre Crépy et Crécy, ces deux localités étant dans l'Aisne.

 


10/06/1545 : Louis du Vivier, seigneur du Vivier et de Montfort donne et concède à Angel de Vilanova, gentilhomme espagnol la faculté d'utiliser la forêt de Salvanère. Contrat établi devant Michel Perpinya notaire à Vinça.

 


1549 : Poussée des français en Conflent.

 


1550 : Déclenchement des guerres de religion qui dureront jusqu'en 1596. Sur fond de rivalités entre deux grandes familles. Les Montmorency-Danville de Pézenas et les De Joyeuse. Respectivement Catholique modéré puis Protestant et Catholique Ultra. Le duc Anne de Montmorency, maréchal de France étant gouverneur de la province du Languedoc depuis 1526. Son petit fils, Henri II de Montmorency occupera ce même poste.


1550 / 1860 : Petit âge glaciaire, à dater de 1303  en fonction des études.

 


26/06/1554 : Reconduction des exemptions de 1536. Les ravages des Hugenots se superposent à ceux de la peste, des famines, des mercenaires espagnols et aux passages des troupes sans être obligatoirement ennemies.


 

1559 : Guillem de Nyort à priori ce serait le premier de la lignée Aniort ou Niort de Sournia. Il était bailli royal de ce village, selon Lucien Piéchon maire de Sournia au XIXe, ses ancêtres acquis à la cause cathare... dans leur fuite de Niort de Sault, se réfugièrent chez leurs amis riverains de la Désix. Il est à remarquer que cette spoliation est datée de 1236 sur ordre de Raymond VII de Toulouse. Histoire Niort de Sault. Rapidement Sournia va être durablement placé sous la coupe de deux puissantes familles, la maison de Montesquieu y étant déjà établie.

 

  • Divers écrits affirment que Sournia comme d'autres villages alentours étaient en Conflent aux XIVè et XVIè siècles, ce qui implique que du point de vue administratif ils dépendaient de l'Espagne...Ouah! Les lignes qui précèdent n'argumentent pas en ce sens.

 

Bailli : Juge seigneurial, le bras droit du seigneur dans chaque paroisse en charge du recouvrement des impôts ou représentant du roi sur le fief à ce dernier. Baile en parler local, bayle en phonétique. Batlle chez les catalans, mais le sens réel est maire. Dans le cadre ci dessus au moins trois générations occuperont cette fonction qui n'est pas héréditaire, plutôt confiée à des familles au bon niveau d'instruction.

 


1560 : Procès devant le parlement de Toulouse. Les Franciscains restituent l'ermitage de Galamus à leurs donateurs du chapitre de Saint Paul moyennant 50 livres.  Cependant à partir de 1843 un ermite de cette congrégation, le père Chiron viendra s'y retirer.

 


1563 : Retraite de l'armée française du Conflent devant les Espagnols qui détruisent Counozouls.

 


09/08/1564 : Édit du Roussillon à effet du 1er janvier 1567 : Charles IX fait recommencer l'année le 1èr janvier, au lieu du 20 mars. Comme en -46 avec Jules Cesar.

 


1565 : Charles IX à Carcassonne fait voter par les États du Languedoc de quoi restaurer les places fortes dont Saint Paul.

 


13/08/1569 : François Simon fondeur du roi obtient le droit de bâtir une forge dans la vallée de Gincla.

 


1570 : Pour les Rameaux retour des français en Roussillon, Estagel attaqué par l'amiral de Coligny. Ils brûlaient tout particulièrement les prêtes  et les églises. Le clergé était pro espagnol.

C'est l'âge d'or de l'art baroque en réaction au protestantisme.

 


24/08/1572 : Massacres de protestants dits de la St Barthélémy à Orléans, Lyon, Paris...

 


25/02/1573 : Les calvinistes cévenols et castrais prennent Alet, détruisent le prieuré Saint Pierre à Fenouillet, Caladroi, Rabouillet, le Vivier, St Martin Lys... Ce village selon une légende, aurait été édifié consécutivement à l'anéantissement de l'abbaye, les moines fantômes. Massacres et destructions sur toute la vallée de l'Aude de Quillan à Alet en passant par Bugarach, le Razés et le pays de Sault, St Jacques de Joucou et Roquefort de Sault dès 1572. Renouvellements en 1575 et 1577.

Bugarach étant une de leurs bases des Corbières.

Au cours des 15 ans à venir Alet subira de multiples alternances de pouvoir catholique et protestant. Ces derniers rasent Alet en 1577, particulièrement les édifices religieux dont la cathédrale et les remparts.

Les prises d'otages par les Huguenots contre échange de rançon sont fréquentes dans les années 1500 tant en Fenouillèdes que en Roussillon. La religion n'étant souvent qu'un prétexte.

 


1574 : Revirement du duc Montmorency qui prend le parti des protestants.

 


11/1576 : Union des confréries catholiques extrémistes. Henri I duc de Guise organise la ligue catholique.

 


1577 : Destruction de Notre Dame d'Alet par les Huguenots. L'église abbatiale ne sera pas reconstruite. L'ancien réfectoire des moines sera réaménage en cathédrale dédiée à Saint Benoit.Le château de Joyeuse à Couiza subit le même sort.

 


1579 : Traité de Nérac par lequel la royauté accorde Alet aux Huguenots. Dénoncé le 24/01/1596 au traité de Follembray entre Henri IV et le duc Anne De Joyeuse de la Ligue catholique.

 


1580 : D'après Louis Fédié, Les calvinistes prennent Quéribus. Il est présumé que l'abbaye de Cubières et le château de Camps sur Agly  furent rasés dans ce contexte à la même époque.

 


15/10/1582 : Le pape Grégoire XIII instaure le calendrier Grégorien. Ce qui ramène au 5 octobre du calendrier Julien, soit une correction de -10 jours.

  • La même année mariage de Louis de Castéras châtelain de Queribus, avec Louise de Montesquieu. Les Montesquieu de Sournia deviendront les Castéras de Montesquieu.

 


04/08/1583 : La Ligue catholique reprend Alet, en massacrant cinquante protestants.

La même année les bandoliers y font régner la désolation générale. Voir à bandoliers au XVIIe siècle.

 


1585 : Il apparaît une forte émigration vers la Catalogne et Perpignan où un tiers de la population est d'origine occitane.

La Ligue catholique s'installe définitivement à Alet. Suite à une immonde trahison, une centaine de réformés sont massacrés le 28 mars.

 


05/1586 : Intervention de la Ligue catholique, De Joyeuse et Cornusson à Bugarach et environs. La place tombe grâce à l'appui de quatre canons et la garnison est massacrée, après environ 20 jours de siège.

 


20/10/1587 : Défaite de l'armée catholique à Coutras face à Henri de Navarre le futur Henri IV. Le duc Anne de Joyeuse y est tué de même que son frère Claude.

 


23/12/1588 : Henri IV fait assassiner le duc de Guise, à la tête de la ligue catholique ultra. Il sera lui même poignardé par un moine dominicain ligueur le 2 août suivant.

 


14/09/1589 : Henri Montsarrat du Vivier reconduit les droits d'usage accordés par ses prédécesseurs aux habitants de Montfort. Ils sont autorisés à faire paître leur bétail dans la forêt de Salvanère et d'y prendre du bois, de chauffage uniquement. A la condition d'une redevance de 5 écus au soleil et d'une censive (loyer) de 5 setiers d'avoine payable à la Tousaint. A.Bayrou en citant les A.D. de l'Aude émet une autre version, incluant le bois de construction. Le cens annuel passe à 10 cestiers d'avoine. Renouvellements au 17éme siècle.

 


1590 – 1591 : Six mille fantassins mercenaires espagnols débarquent à La Franqui, pour soutenir le duc De Joyeuse, partisan de Henri IV. Tenus en échec  à Leucate face à Constance de Cezelli laquelle remplaça au pied levé son époux et gouverneur Jean de Bourcier du Barry qui venait d'être exécuté par l'ennemi, elle fut promue gouverneur.

Rébellion du Fenouillèdes et du pays de Sault contre les impositions. Le capitaine Boychet avec trente huit soldats s'y rendit pour accélérer la perception des deniers royaux.

 


10/1592 : Bataille de Villemur sur Tarn : Antoine Scipion de Joyeuse commandant de la ligue catholique, se noie dans le Tarn en crue avec son frère Georges au cours de leur retraite. Son autre frère Henri lui succédera à la tête de la ligue.

 


1593 : Trêve de un an entre les ducs Henri de Joyeuse (Ligue catholique) et De Montmorency. La guerre était devenue impossible après tant d'années d'hostilités, ajoutées aux disettes et à la peste.

01/03/1593 Henri Montsarrat du Vivier (1560-1643) nommé gouverneur du château de Puilaurens par le duc De Joyeuse. Nomination vers 1580 d'après A.Bayrou

Le 25 juillet Henri de Navarre abjure le calvinisme et se convertit au catholicisme. Il sera sacré roi de France à Chartres le 27.02.1594 sous le nom de Henri IV.

 


09/1594 : Dénombrement des biens nobles et roturiers. Son but étant d'établir des bases afin de répartir par communauté les impositions fixées par les États du Languedoc. Il apparaît que de nombreux villages et fortifications sont détruits et désertés. Vraisemblablement lié aux conflits avec l'Espagne. Grosso-modo les mêmes sites que en 1503, aux quels se sont ajoutés Trévillach, Bélesta...

 


05/1595 : Les français enlèvent Opoul. Environ 550 arquebusiers sont stationnés à Sournia, sous le commandement du châtelain, M. de Rustiques. Une autre date est proposée, celle de mars avril 1598.

Châtelain : personnage généralement noble, officier du roi, à la fonction essentiellement militaire. Voir introduction XIè siècle.

18/08/1595 Les français font le siège de Perpignan. Probable destruction de Fenouillet par les espagnols et de Le Vivier. Les religionnaires venant de subir un échec devant Puilaurens se détournèrent sur ces châteaux.

A Toulouse en novembre les États du Languedoc décident de traiter avec Henri IV, la Ligue catholique s'affaiblissant face aux royalistes.

 


22/04/1596 : Continuation de l'exemption des tailles en faveur des habitants de la Corbiére de Sournia, valable 6 ans reconductible. Le pays étant ruiné dans tous les sens du terme.

05/08/1596 Henri de Joyeuse (gouverneur du Languedoc, maréchal de France) vend le lieu de Latour avec Planèzes à Bertrand de Guillard. Pour Louis Fédié la seigneurie de Latour passa dans les mains de Henri de Joyeuse ?

Cette année là, soumission du Duc de Joyeuse à Henri IV.

Henri IV donne la seigneurie de Rabouillet à Henri Montsarrat du Vivier pour l'avoir reprise aux espagnols d'après Joseph Armagnac. Selon d'autres écrits Henri IV l'aurait donné à P.du Vivier ? Au regard de la généalogie la première version nous parait plus plausible.


10/1597 : Les Etats du Languedoc réunis à Narbonne, insistent auprès du roi afin qu'il fasse réparer les châteaux de Peyrepertuse, Quéribus...qui tombaient en ruines.

 


1597 ou 04/1598 : Raid des français en Conflent en pénétrant par le col de Jau. Mosset est incendié.


25/02/1598 : Ordre du duc de Joyeuse à H.Montsarrat du Vivier de nettoyer le Fenouillèdes de tous les brigands qui s'y étaient réfugiés, mercenaires espagnols, calvinistes... Ce qui fut réglé dans le mois.

13/04/1598 : Edit de Nantes : signé par Henri IV le roi renégat tels que le désignaient les protestants depuis sa conversion. Les protestants obtiennent la liberté de culte, l'égalité civique, l'amnistie des faits de guerre... Edit perpétuel et irrévocable.

02/05/1598 : Paix de Vervins (Aisne) Fin de 30 ans de guerre avec l'Espagne. En septembre les français sont maîtres du Fenolhedes.

 


08/03/1599 : Démission du duc de Joyeuse qui se retire au couvent des Capucins à Paris. Le duc de Ventadour est nommé gouverneur du Languedoc.

En 1599 Olivier de Serres vulgarise l'éducation = l'élevage du ver à soie en écrivant, La cueillette de la soye pour la nourriture des vers qui la font. L’œuf du bombyx est dit graine ou magnan. Il fallait une tonne de feuilles de mûrier blanc pour mener à terme une once de graines ( H Harant / D Jarry ) soit environ 0,025 à 0,026 gr considérant que l'uniformisation des poids et mesures n'était pas encore d'actualité. Sur nos terres cet arbre introduit d'Inde est plus connu sous son nom languedocien d'amorièr. Ceux qui ont élevé quelques vers pendant leur enfance auront matière à douter du tonnage pré cité.

 



Mise à jour le Mercredi, 31 Août 2016 15:44