Le Fenouillèdes du XIIIè au XVIIè siècle - XVe siècle

Envoyer Imprimer PDF
Index de l'article
Le Fenouillèdes du XIIIè au XVIIè siècle
XIVe siècle
XVe siècle
XVIe siècle
XVIIe siècle
Toutes les pages

 

 

- XVe siècle -


  • Les moines bénédictins de Saint Paul captent les eaux de l'Agly dans un canal : le canal des moines. Lequel à la moitié du XIXe jouera un rôle majeur dans l'industrialisation locale.

  • Construction de N.D de Laval attenante à Nostro Damo de Douno pa du Xe siècle. N.D de Laval sera l'église paroissiale de Caudiès jusques en 1583. Elle sera profondément remaniée au XVIIe siècle sous monseigneur Pavillon.

 


1413 : Charles VI interdit toute levée d'hommes pour les guerres privées, sans une lettre du roi. C'est la fin de l'armée féodale.

 


1423 : Fin de la lignée des Fenolhet avec la disparition de Pierre VII vicomté d'Ille et de Canet. Les de Fenolhet héritèrent de la vicomte de Canet vers 1350.

 


23/06/1429 : Envie de paons pour la Sainte Eulalie ou la Saint Roch ?

Pierre du Vivier donne la faculté à Jasper de Tregura, seigneur du château de Paracolls, pour lui et ses successeurs d'utiliser le bois de la forêt de Salvanère pour alimenter le moulin à fer de Campône. Moyennant un droit d'entrée de 2 paons et de 3 ou 6 deniers* par charge de bois. Fait devant jean Morer notaire à Millas, Histoire de Mosset.

  • Les paons et les cygnes sont servis revêtus aux tables nobles, sous forme d'entremets. Il s'agit de plats rares....destinés à produire un effet d'admiration. Nicolas Gouzy / CVPM.
  • 1 livre=20 sols, 1sol=12 deniers.

 


1430 : Vente du château de Trémoine à Guillaume du Vivier.


1438 : Acquisition de la seigneurie de Sournia par la famille de Montesquieu. Pierre-Raymond en est le seigneur jusqu'en 1459.


11/11/1444 : Le parlement de Toulouse est opérationnel de façon permanente, ce qui n'était pas le cas antérieurement, les éventuels criminels sont prévenus. Les grandes affaires civiles ou ecclésiastiques sont du ressort de ce tribunal. Les Etats du Languedoc sont à son origine, compte tenu de l'éloignement de Paris et des coûts impliqués ils insistèrent auprès de Charles VII. Henri IV créera un tribunal rival à Carcassonne en 1590.

  • En principe après avoir été soumis à la question ordinaire et extraordinaire, le condamné était rompu vif sur la roue. De tels supplices étaient courants. Ce fut à Toulouse le châtiment de centaines  de personnes.

 


 

1448 : La guerre de cent ans s'éternise....Création de l'armée nationale de métier  et du corps des Francs archers,un archer pour 50 feux élu par les habitants.

 


1459 : Une Baronnie Transfrontalière.

Le seigneur de Rabouillet (Rabouillet, Prats, Roquevert, Trévillach, Séquières) Bernard Beranger de Peyrepertuse, hérite de sa tante Leonora la seigneurie de Joch (Rodes y compris Roupidére, Sahorle, Finestret, Rigarda, Glorianes) en Espagne, actuel Conflent. Les De Peyrepertuse resteront maîtres de la baronnie de Rabouillet-Joch jusqu'à la Révolution Française, dirigée depuis Joch*. ( Voir la carte ) A ces villages il faut ajouter selon les époques et les événements : Cucugnan, Counouzouls, Montalba, Trilla (av 1458-1463), Roquefort, Ségure aux portes de Tuchan (XVIIIe), Soulatge (1345 à 1539) Périllos vers 1640.. Les paroisses du Fenouillèdes continueront à relever administrativement de la France. * C'est  à priori à partir de là que les nobles languedociens De Peyrepertuse branche de Rabouillet deviennent une famille catalane.

La justice selon les seigneurs de Joch :  Les criées de justice dans la vicomté de Joch.

 

  • Ce qui précède n'est pas un cas isolé.Au XIVe siècle les seigneurs de Caramany possédaient et vivaient en Roussillon. Vraisemblablement depuis le Traité de Corbeil. Pons de Caramany était très bien doté par le roi de Majorque. Tout en relevant de Philippe le Bel pour son castrum du Fenouillèdes, voir en 1306.
  • Dès 1480 et jusqu'à la Révolution les De Gléon barons de Durban furent seigneurs de Périllos village de la Corbière " Catalane ".

 


1462 ? : Traité de Bayonne : Entre Louis XI et Jean II de Trastamare roi d'Aragon qui règne sur les comtés de Cerdagne et du Roussillon depuis 4 ans.

Ayant été chassé de son trône par la Généralitat au nom de la constitution de Catalogne,  il contacta un prêt de plusieurs milliers d'écus, moyennant le droit de percevoir par Louis XI des revenus sur ses comtés. Mais Louis XI projette l'annexion du Roussillon. Les troupes françaises sont à Collioure et à Perpignan le 8 janvier 1460 puis à Barcelone assiégée sous le commandement de Gaston IV de Foix, gendre de Jean II. Ce dernier appuyé par Henri IV de Castille repousse la France en Catalogne Nord. L'armée française prend Salses en 1462. Rattachement du Roussillon à la France en 1463. Ce qui ne sera pas durable. Ses armées assiègent Perpignan successivement en 1471 ? 1473, 1474 et 1475.Mais Jean II reprend son comté en 1473 et accorde le titre de Fidelissima Vila à Perpignan pour sa résistance héroïque en 1475 (scènes de cannibalisme).

Le fort de Salses actuel a été édifié dans les dernières années du XVe siècle.

 


1463 : La viguerie de Fenolhedés fusionnant avec celle de Termenes, devient viguerie de Caudiès. Le viguier est un noble nommé par le roi et qu'il représente. La viguerie est en quelque sorte l'ancêtre du palais de justice. Caudiès est le siège de nombreux services administratifs, magistrats et trésoriers royaux, receveur de la gabelle...Encore une contradiction  entre autorités en la matière. G.Gavignaud Fontaine agrégée d'histoire, dans St Paul et les Fenouillèdes, Caudiès siège de la viguerie de Fenouillèdes (et du Termenés de 1317 à 1462) est cour royale...

 


1473 : Jean II d'Aragon avec Don Henrique de Guzmann assiège Puilaurens et prend Quéribus. La frontière de Louis XI était gardée par de fâcheux auxiliaires, des bandoliers !

Razzias en Fenouillèdes, c'est loin d'être une nouveauté,  lors de chacune des milliers de bovins, d'équidés,  d'ovins... sont raflés à destination du Conflent, Roussillon ou Aragon au sens plus large. Certaines de ces exactions semblent avoir affecté simultanément des dizaines de paroisses en débordant amplement au nord et à l'ouest du Fenolhedés; Celle de 1495 comprend 20 000 moutons, 400 têtes de gros bétail, environ 60 bergers... Des abbayes telle Ste Marie d'Orbieu à Lagrasse ou des bourgeois possédaient couramment un troupeau d'ovins  de 1000 à 1500 têtes nécessitant l'emploi de plusieurs pastres.  Voir en pages Gabachs.

 


06/10/1474 : Plus ancienne citation connue de l'ermitage Saint Antoine de Galamus, don testamentaire de 6 deniers. Saint Antoine ne vécut pas à Galamus mais dans le désert de Thébaïde en Égypte. Ses reliques furent importées en 980 par un seigneur du Dauphiné. Puis translatées à l'abbaye de Montmajour en Arles au XIVe siècle d'où le culte s'est répandu (Frédéric Mistral).A en croire Fernand Arnaudiés une statue de Saint Antoine aurait été découverte au fond de la grotte sanctuaire. En supposant quelle y fut dissimulée lors des invasions sarrasines. Ce qui ferait remonter le culte au VIIIe siècle.

D'autre part selon certaines interprétations toponymiques, croisées avec les mythologies associées à leur voile chrétien. Il apparaît tant de corrélations susceptibles d'accréditer que Galamus et son site furent un sanctuaire dés le néolithique.

 


1478 : Nouvelle razzia aragonaise.

 


1479-1480 : Jean de Voisins baron d'Arques fit hommage pour divers biens en Razés et pour La Tour de France alors complètement détruit par les aragonais. Le serment d'hommage implique au vassal 40 jours de service.

 


1482 : Les français reprennent Quéribus.

10/09/1482 Acte de donation aux Franciscains de l'ermitage de Galamus par le chapitre de Saint Paul. Figure également dans une bulle d'Innocent VIII destinée à l'évêque d'Alet.

 


1483 : Mort de Louis XI, son fils Charles VIII lui succède.

 


1486 : Revirement des chanoines de Saint Paul qui veulent récupérer l'ermitage. Début d'un procès qui se prolongea jusqu'en 1560.

 


1487-1495 : Les du Vivier sont implantés dans tout le Fenolhedés, de même à Calce, Ille sur Têt...

 


1492 : Le royaume d'Aragon passe à la couronne d'Espagne. La grande puissance dominante et ambitieuse. Ferdinand II le Catholique roi d'Espagne jusques en 1519.

Fin de la reconquête chrétienne sur les Maures avec la prise de Grenade.

 


13/09/1493 : Encore une date fluctuante en fonction des auteurs impliqués. Traités de Figuèras (1492) et de Barcelone  Fin momentanée de l'occupation française du Roussillon. Charles VIII fils de Louis XI rétrocède les comtés de Cerdagne et du Roussillon à Ferdinand II d'Aragon. Il s'agit d'un arrangement, en contre partie le roi de France peut intervenir en Italie contre la Sainte Ligue. Il y eût bien évidemment des opposants à cette affaire, notamment du côté de Caramany.

 


1495 : Nouvelle incursion aragonaise en Fenolhedés. Les troupes de Ferdinand II et du duc de Médina rasent les châteaux de Al Casteillas à Monfort sur Boulzane, ceux de  Gincla,  Counozouls, Castel Fizel...  Elles assiègent le château de Puilaurens sans parvenir à leurs fins. Cette énumération de dévastations n'est pas exhaustive, il en est ainsi pour celles qui vont suivre. Faits datés de 1496 par G.Gavignaud-Fontaine. Laquelle fait part d'une bataille décisive au col qui depuis en porte le nom, près du château de Caladroi. Les Espagnols de Gusman forcent le pas de Paziols en venant de Opoul et ravagent le Perapertusés.

 


10 /1496 : L'arrangement de 1493 est passé aux oubliettes. Toujours sur fond de guerres d'Italie,  attaques de Charles VIII conduites par le maréchal de Saint André et ses 12 000 hommes.

Destruction du château de Salses dont les soubassements jouxtent la forteresse au nord, Salvaterra est repris.

Développement de l'artillerie à boulet métallique.

 


1497-1503 : Construction par Francisco Ramiro Lopez de la forteresse de Salses, adaptée à la nouvelle artillerie. Ordonnée par Ferdinand II le Catholique roi d'Aragon. Baptême du feu en 1503, au cours de cette attaque à laquelle elle résista aux français, aurait eu lieu l'explosion de la première mine de guerre. Un chef d'oeuvre d'architecture militaire, mais pas seulement car il englobe une des résurgences de la nappe aquifère karstique du bassin de l'Agly. Mise à profit pour absorber les fumées des canons de défense des fossés, abreuver les chevaux, pourvoir au tout à l'égout etc...

 

 



Mise à jour le Mercredi, 31 Août 2016 15:44