Le Fenouillèdes du Vè au XIIIè siècle

Envoyer Imprimer PDF
Index de l'article
Le Fenouillèdes du Vè au XIIIè siècle
- VIIIe siècle
- IXe siècle
- Xe siècle
- XIe siècle
- XIIe siècle
Toutes les pages

 

- VIe et VIIe siècle -



 

Attention : Ce site est caduc, allez sur fenouillèdes.fr lequel est plus documenté.

  • Construction en 456 à Narbonne de la basilique, Saint Felix de Gérone. Ville où il subit le martyre. Mais il venait de Carthage comme Sainte Félicité, Saint Cucuphat, tous trois très vénérés en Fenouillèdes.
  • Construction de Sabarda, Roca Samardana à Fenouillet.
  • Du VIe siècle au XIIe siècle très nombreuses années de famine, peste, mal des ardents provoqué par l'ergot du seigle.
  • 500-600 Fenouillèdes dans le diocèse Wisigothique de  Narbonne. De 580 à 587 Athalocus ou Athaloc l'un des évêques ariens de Narbonne qui vont se succéder jusqu'aux années 790, période à laquelle ils endosseront le rang d’archevêques.
  • On entre dans les temps obscurs de l'histoire, les dates subissent de sacrées fluctuations en fonction des auteurs et les contradictions sont fréquentes.

 

 


673 : Prise de Clausura Sordonia*, d'après le géographe Charles Walkenaer il s'agirait de Sournia ? Par Wamba roi wisigothique de Tolède, l'année de son couronnement en se rendant à Narbonne lors d'une expédition victorieuse contre le duc Paul de Septimanie qui avait fait sécession. Il s'était fait sacrer roi en profitant d'une mission confiée par son suzerain pour le trahir.  Suite à cette révolte les Wisigoths détruisirent le château de Casteldos à Escouloubre. *Sordonia de Sordons, voir à - 1000.

D'autres villages que Sournia sont suggérés, tels que Les Cluses, Céret, Salvarerra à  Opoul. Mais là les prospections du Service Régional d'Archéologie menées sur l'oppidum en 2001 sont restées vaines en matière d'occupation au cours de l'Antiquité Tardive et protohistorique, en dépit du manuscrit de Julien évêque métropolitain  de Tolède qui vers 680 y situe, d'après ces archéologues,  cette " légendaire "  citée sur la base de témoignages. Jean Marie Cassagne dans Les noms de lieux des Pyrénées - Orientales, toujours en reprenant Julien mais à propos de Les Cluses, le premier village en venant de l'Espagne via le col du Perthus : Castrum quod vocatur Clausuras soit  Le château qu'on appelle Clausuras.

Il existe de nombreux récits plus ou moins ressemblants, maints arrangements de l'Histoire générale du Languedoc de Dom Joseph Vaissete en 1759. En voici un échantillonnage :

  • Wamba lance trois corps d'armée à l'assaut de Llivia en Cerdagne, de Collioure sur le littoral, des Cluses enfin. La triple offensive permet à Wamba de s'emparer du duc Paul, réfugié à Nîmes dans les arènes. Ce noble hispano-romain avait soulevé le nord est du royaume goth... Raymond Sala.
  • Wamba occupe la Clausura Sordonia (Opoul ?) au cours de son expédition victorieuse contre Paul, duc de Septimanie. Paul avait été proclamé roi par Ranosind duc de Tarragone. C'était une sécession face au royaume Wisigoth installé à Tolède... Gérard Bile
  • -André Carol dans un récit très documenté dont nous produisons un modeste condensé, ajoute que les trois colonnes de Wamba se sont regroupées vers Elne ou Château Roussillon. Ensuite son armée s'est dirigée sur Narbonne, conquise par son pair dissident, avec l'appui des rebelles qu'il devait combattre, avant de s'y faire sacrer roi par l'archevêque. Mais Paul s'était enfuit à Nîmes... Voir sélection d'ouvrages.

 

La trahison ci-dessus est datée selon les auteurs du 01/09/682.

Expulsion des Juifs de la Septimanie. Le duc Paul avait pour mission de veiller à l'application de lois à l'encontre des Juifs.


680 : Un évêque  est établi à Rennes le Château, de ce diocèse il gère celui de Carcassonne, affirmation extraite du livre de Louis Fédié. Notez la contradiction  avec les propos en entête de ce siècle.


693 : Concile de Tolède : Fixe à 10 feux le minimum requis pour fonder une paroisse.

 

 

  • VIIe siècle : De l'origine des remparts de Le Vivier.

 



Mise à jour le Dimanche, 15 Janvier 2017 19:33