Fenouillèdes 1700 à nos jours. - Le XXe siècle

Envoyer Imprimer PDF
Index de l'article
Fenouillèdes 1700 à nos jours.
XIXe siècle
Le XXe siècle
Toutes les pages

 

 

Du XXe siècle à nos jours


 

  • Au début du XXe forte immigration, en majorité des catalans du sud, 41.624 personnes.
  • Dans le même temps de nouveaux moyens de transport sifflent la fin de la radellerie.
  • Depuis les années 1820 jusqu'à la décennie 40 : Essor de l'industrie chapelière qui à ses heures de gloire, entre les deux guerres mondiales, concerna près de 3000 salariés. Essentiellement établie à Quillan avec la manufacture Bourrel exportatrice dans le monde entier. Cette activité a été initiée à leur retour au pays vers 1804 par des prisonniers formés en Pologne.

 

25/12/1900 : Et la lumière fut à Axat. Fin 1900 à Gincla aussi grâce à une turbine alimentée par une chute d'eau et à Mr Vuillier le maire. Dés 1901 Joachim Estrade avec son usine hydroélectrique au débouché des gorges de Saint Georges (20.000V en triphasé), fournit la fée électricité à tout le Fenouillèdes puis à Perpignan. Voir en 1892. Et les cassagnols alors?

 

 

 


1903 : En juillet création du service téléphonique. Des cabines sont installées dans les bureaux de poste, à Caudiès, Maury. A Sournia en janvier suivant.

 


 

06/12/1905 : Loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat.

 


1906 : Les catholiques refusent les inventaires consécutifs à la séparation de l'Église de l'État.

 


1907 :  Révolte des vignerons.

11/06/1907:  Avis favorable de l'académie de Médecine autorisant l'usage des eaux de la Fou.

 


1910 : Construction en pierre de taille de la cave coopérative de Maury. Issue du regroupement des 132 plus petits vignerons Maurynats totalisant 7.500 hectolitres sur 340 hectares. Ce fut une des premières du département, à la sortie côté Saint Paul à main droite. Vers 1920 deux caves particulières vont s'ajouter. Celle des établissements Violet pour l'élaboration du Byrrh. Puis la Maurynate au croisement de la route de Cucugnan avec la nationale 117, chais de M Antérieu négociant Sétois.


1913 / 2001 Charles Trenet : Il est d'abord le petit fils de Claudius Trenet,  lyonnais venu s'installer à Perpignan en tant que architecte de la Banque de France . Claudius épousera Célestine Pélissier fille de Victor instituteur de Latour de France.

 


28/12/1914 : Arrêté du...faisant à titre posthume Chevalier de la Légion d'Honneur  le chef de bataillon Jean-Baptiste Crabié né à Cassagnes le 07/06/1872. cassagnes66.pagesperso-orange.fr


11/06/1916 : Décret du... Antoine Bascou né à Trévillach, Chevalier de la Légion d'Honneur est élevé au grade d'Officier de la Légion d'Honneur.


1927-1935 : Démographie : Voir en 2010.

1927 : Renaissance économique de Gincla. La scierie Vuillier implantée à la Forge Basse s'étant réorientée dans la fabrication de cageots. Plus de 300 personnes y sont employées. Mais en 1935 l'activité fut transférée à Perpignan.


05/1933 : Fermeture de la mine d'oligiste de Lesquerde.

 

 


 

1936 : Prats de Sournia : Pendant plusieurs mois, de juin à octobre sinon prolongé, un des séjours littéraires du romancier catalan Ludovic Massé 1900-1982. Sa sœur Denise habitait ce village. Il en émane visages de mon pays, une transcription de scènes de la vie rurale. Sauf rare cas ,Ludovic Massé n'a pas modifié les noms et surnoms. Si bien que les pratéens identifient aisément leurs aînés. Ludovic Massé bien que né à Evol près d'Olette en Conflent, était originaire de Cassagnes par ses grands-parents, il a été publié chez Grasset et nominé au prix Goncourt.

Plusieurs personnalités du XVIII à nos jours, célèbres au plan national sont natifs, originaires ou résidents du Fenouillèdes, en focalisant sur quatre villages dits perdus, par ignorance bien sûr et qui son Le Vivier, Pézilla, Sournia et Prats, sans exhaustive :

  • Pierre de Nègre ou Negri sieur d'Albe, curé de Le Vivier, docteur en théologie, fils du bailli du Pays de Sault. Les de Nègre étaient l'autre grande famille de Niort et du Pays de Sault dès le début du XIVe siècle.
  • Charles François Racine 1753 Villequier Aumont, Aisne - 1847. Université de Perpignan, rhétorique et langues anciennes. Marié avec Catherine Soulère de Sournia où son père Bernard exerçait en tant que chirurgien.
  • Le général Bernard Tisseyre 1838 - 1937, école militaire de St Cyr.  Campagne du Mexique, conflit de 1870. Conseiller général du canton de Sournia. Batailles de la Marne, du chemin des Dames, commandement du 17è corps d'armée. Élevé au grade de Grand officier de la Légion d'Honneur en 1901.

  • Un archevêque de Londres.

  • Patrick de Boissieu, auquel les randonneurs doivent le Tour du Fenouillèdes.

  • Jacques Toubon  ministre de J Chirac à la culture dans le gouvernement de E.  Balladur puis de la justice dans celui de A.  Juppé.

  • Jacques Capela inspecteur au 36 Quai des orfèvres, abattu en 1978 devant l'ambassade d’Irak. Voir à la susdite date.

  • Rolf Genz peintre, sculpteur, céramiste né près de Karlsruhe et exposé dans le monde entier. Petit - fils de Hans Kohlschein lui même peintre de renom.

  • Un acteur de Plus belle la vie,  de ceux dès les prémices de cette série en 2004.

  • Le directeur national de France Bleu.

  • Pierre Palmade par son arrière - grand - père.


14/07/1938 :   François Marquet de Rasiguères élevé au grade d'Officier de l'Ordre de la Légion d'Honneur.


27/01 au 10/02 1939 : Retirada :  Mot catalan omniprésent dans les médias de Perpignan désignant l'exode des républicains espagnols. 450.000 réfugiés accueillis* dans un département de 230.000 habitants. Ce flux s'est poursuivi jusqu'à une période très récente, pour cause de différences sensibles de développement.

* Les autorités ayant d'autres priorités,  ils seront  parqués comme du bétail dans des camps dits officiellement de concentration tels que ceux de Le Barcarès, Argelès, Montazels, Rivesaltes... Ce dernier plus particulièrement sera réactivé quand il s'agira d'envoyer au four les Juifs de la zone libre. Nonobstant les contraintes gouvernementales de la seconde guerre mondiale, en 1962 après avoir choisi la France plutôt que leur Algérie natale,  les Harkis jusques en 1976 n'y seront pas mieux honorés.


03/09/1939 : L’Angleterre suivie de la France déclare la guerre à l'Allemagne. Les atrocités et les règlements de compte que " permet " le conflit vont s'abattre partout en Fenouillèdes, par exemple torturer à mort tel percepteur au vu de ses enfants en bas âge,pour se venger d'un redressement. La population est divisée entre ceux qui ouvertement ou silencieusement sont persuadés d'une part que Pétain et la Milice sont à soutenir, de l'autre ceux plutôt tournés vers les mouvements de la Résistance. Un sujet encore trop brûlant pour pouvoir être approfondi.

 

  • En juin 1940 exode des populations du nord de la France et des Belges. Des milliers de réfugiés fuyant la progression des Allemands, sont accueillis dans nos villages sur décision préfectorale. Généralement de la mi mai au début septembre. Certains sont restés jusqu’à la fin de la guerre. De quoi sceller quelques mariages, mais hélas de pair avec un exode des nôtres, celui là définitif, vers des cieux moins cléments. ( histoireetrando-prats-de-sournia.fr)
  • Le 18  le général De Gaulle à la tête des Forces Françaises Libres lance l'appel de Londres.
  • Le 22 Pétain signe l'armistice avec l'Allemagne et l'Italie. Condensé du Larousse à Vichy  :  ... Il instaura sous l'emblème de la francisque, un régime autoritaire, corporatiste, antisémite et anticommuniste... collaboration avec l'Allemagne...
  • De juillet à octobre, un bataillon de tirailleurs sénégalais est stationné à St Paul. Dés mai à Maury, après avoir servi dans les différents camps de républicains espagnols. La revue Fenouillèdes n°34 propose une étude circonstanciée de ces faits trop occultés.

 


 

18/04/1939 : Le trafic voyageurs cesse sur la ligne ferroviaire Quillan - Rivesaltes.

 


 

16 et 17/10/1940 : Aigat du... Cataclysme pluviométrique  sur tout le département 66 et les Corbières. D'après Pierre Miquel en 2001 dans "Pluviométrie du 16 au 20 octobre 1940" le Fenouillèdes n'aurait pas reçu plus de 500.mm sur l'axe Pech de Bugarach - Montfort et 250.mm plus à l'Est.

Quelques chiffres qui dépassent l'entendement :

- Plus de 1000.mm en 3 ou 4 jours sur le Canigou, au refuge des Cortalets, altitude 2150.m.

- 840.mm en 24 h à La Llau, commune de Le Tech, route départementale 74, altitude 892.m.

- 1000 à 1500.mm en 5 jours au sud d'un triangle Costabonne, Canigou, Céret. Alors que les sommets des Pyrénées Catalanes atteignent rarement 1m à 1.50m de précipitations annuelles.

Ce qui constitue un record européen, chose paradoxale, détenu par le département le plus aride de France avec les environs de Cassis :

- La moyenne annuelle sur 30.ans ( 1977 à 2007 )  est de 572.mm à Perpignan. Comptez grosso modo 100.mm de moins sur le littoral nord Roussillon et quelques stations du bas Fenouillèdes. Autour de 620 mm à Latour de France,  750.mm à Sournia ( Emberger ) , 920mm en moyenne annuelle à Boucheville. Mais Gaussen en 1970 propose une fourchette issue d'une synthèse de 42 ans allant de 300.mm à 2000.mm et plus sur 12 mois. Les Pyrénées Orientales sont coutumières d'épisodes pluviométriques qui seraient qualifiés hors norme dans d'autres régions, c'est à dire plusieurs centaines de millimètres en 24 h - 72 h,  1965,  1970, 1986, 1992,  1999, avoisinant 300 mm à Perpignan sur 6 jours en novembre 2014. D'autres dates pourraient s'ajouter dans ce demi siècle.  Voir ci - dessous en 1994. On l'aura compris cette contradiction avec les susdites moyennes annuelles sous entend des séquences au déficit hydrique diamétralement opposé, à l'image de 2007 - 2008 quand les camions citerne ravitaillaient en eau tant de villages. Les sols n'avaient reçu que 470 mm en 18 mois à Perpignan ( Relevés de l'auteur ), le seuil de désertification étant établi à 300 mm par an, d'ailleurs les stigmates sont toujours visibles à Sournia où les yeuses ont  été décimés à perte de vue.

La présence des réfugiés espagnols fut une opportunité, en permettant de disposer de suffisamment de bras pour la remise en état des infrastructures.

 


1940-1941 : Les caves Violet & Anterieu de Maury deviennent coopératives.


14/01/1941 : Premiers internements au camp de Rivesaltes.

 


 

11/11/1942 : Rébellion de De Lattre de Tassigny. La Werhmacht vient de pénétrer dans la zone libre. Les panzers ont quitté Toulouse à destination de Perpignan par la N.117, dans la probabilité d'un débarquement des alliés en Roussillon. Le général Jean De Lattre basé à Montpellier, décide d'établir son poste de commandement à Saint Paul de Fenouillet. Mais ses troupes en mouvement pour le Fenouillèdes  sont empêchées par les barrages de la gendarmerie. De Lattre ne pourra avancer au delà de Cucugnan par défaut de coordination entre ses officiers de liaison.

L'alimentation est rationnée ainsi que l'essence d'ou de graves difficultés pour se nourrir, la délation se banalise.

 


06/06/1944 : Débarquement de Normandie.

11/08/1944 Le maquis Jean - Robert et Faîta : Du nom de deux Résistants torturés à mort l'année précédente dans le Gard. Largage de 15 parachutistes américains sous les ordres du lieutenant Paul Swank sur le maquis de Salvezines tenu par l'Armée Secrète, branche armée des MUR. Qui fut ainsi la première commune libérée du département de L'Aude. Quatre parachutages d'armes destinées aux Pyrénées Orientales eurent lieu sur le terrain Ouvrage (nom de code) de Salvezines entre juin et le 15 aout 1944.

Le maquis de Rabouillet était également aux mains de l'A.S, dirigée pour les P.O par Camille Fourquet et Louis Auriol sur la haute vallée de l'Agly. Camille Fourquet était aussi à la tête du MLN départemental. Joseph Calvet saint paulais comme le précédent était le chef du MLN Fenouillèdes et préalablement dirigeant de Libération en Fenouillàdes. Un des principaux mouvements de Résistance non communiste avec Combat et Franc tireur. Le MUR était issu de leur fusion du 15 février 1943 puis le MLN en décembre suivant.

MUR : Mouvement unis de résistance.

15/08/1944 : 250 000 hommes de l'armée française d'Afrique et subsaharienne sous le commandement de De Lattre débarquent à Sainte Maxime, plus généralement de Port Cros à Saint Raphaël, en direction de la Bourgogne ( Contact avec ceux de Normandie ), de Strasbourg et outre Rhin.

18/08/1944 : Pierre Lauret né à Rabouillet en 1913, membre de l'Armée Secrète - maquis de Sournia est abattu au cours des combats de la libération de Perpignan. Une plaque honore sa mémoire sur l'une des passerelles piétons du quai Batllo.

20/08/1944 : Libération des P-O. Changement d'affectation du camp de Rivesaltes où ceux de la Milice ( Miliciens favorables au maréchal Pétain et collaborant avec la Gestapo ) sont pris en charge par le comité d’épuration des FFI, ils en seront marqués à vie...Des Allemands y seront retenus, 449 d'entre eux y périront d'une épidémie,  beaucoup seront affectés aux mines du Conflent ou comme main d'oeuvre agricole jusqu'à leur retour au pays en 1948. Environ 10 000 prisonniers de guerre seront passés par ce camp.

FFI : Forces Françaises de l'Intérieur, regroupement de la Résistance en 1944.

1944-1958 : IVe république


1952 : Trois ans après la disparition de Jean Bourrel et de sa manufacture de chapeaux de la marque Tibet,  le Formica français est produit à Quillan dans les mêmes locaux. L'usine atteindra plus de mille employés à la veille du choc pétrolier de 1973, pour une population quillanaise inférieure à 5000 habitants.

Formica : De l'anglais for mica , mobilier en panneaux composés d'un assemblage de feuilles de papier kraft imprégnées de résine phénolique et habillés d'un papier décoratif, très en vogue dans les années yé-yé jusqu'à en devenir un des symboles de cette décennie.


11/11/1952 : François Fabre né à Caudiès de Fenouillédes le 21/09/1897 y reçoit la cravate de Commandeur de la Légion d'Honneur. Cette prestigieuse distinction accompagne celles que lui valurent ses actes de bravoure au combat, médaille militaire, croix de guerre avec palme à deux étoiles. Fils de paysan il s'illustra dans la Résistance héraultaise, professeur à la faculté de médecine de Montpellier, auteur d'une somme de recherches historiques consacrées au Fenouillèdes...

 


 

1956 : De l'uranium est découvert dans le périmètre Montalba - Tarerach - Trevillach. Un permis de recherche sera attribué à la société Minatome par décret du 18/11/1980.

 


 

19/03/1962 : Accords d'Evian, indépendance de l'Algérie.


1971  Arago 21: 8 ans de fouilles dans la Caune de l'Arago à Tautavel récompensés par la découverte du crâne du plus ancien européen à cette date. Quand à ce sujet plus d'infos. en pages paléolithique. Arago 21 pour 21 ème reste d'hominidé extrait de cette cavité.


1972 : Les vignerons de Maury naissent de la fusion des trois caves coopératives.


1975 : Sournia ne compte plus que 296 habitants. Ils étaient près d'un millier dans la première moitié des années 1800. Une des pires variations négatives au niveau national en un siècle. Depuis sous l'égide de Paul Blanc, la courbe démographique s'est redressée à Sournia, des lotissements en témoignent. Pareillement à Centernach, Trévillach et prochainement à Prats de Sournia. Des villages au bord de l'extinction ont bénéficié d'élus particulièrement compétents dès la décennie 1970-80. Globalement  le solde migratoire est positif, + 1,42 % entre les années 1999 - 2009, au point d'être quelquefois supérieur à celui de la région.

Sur l'ensemble  canton Audois compris, l'exode rural s'exprime par des chiffres effarants :

- 1840 : 16.900 habitants,

- 2000 : 8.200 habitants dont guère plus de 6.600 côté Pyrénées Orientales.

Seul Axat à vu sa population augmenter sur cette période. Lansac aussi, mais moins significativement. Campoussy, Felluns... De façon plus récente. Une étude préalable au projet de P N R infirme la situation de Axat entre 1999 et 2009.



28/07/1976 :  1500 ha partent en fumée sur les hauteurs de Sournia, incendie involontairement déclenché par un berger qui faisait griller sa saucisse.


31/07/1978 Ambassade d'Irak à Paris : Assassinat de Jacques Capela *. Cet  inspecteur au 36 Quai des Orfèvres était originaire de Prats de Sournia, histoireetrando-prats-de-sournia.fr page 6.

* policehommage.blogspot.fr/1978/07/jacques-capela-prefecture-de-police

facebook.com/pages/Prise-dotages-à-lambassade-dirak-à-Paris

 


02/04/1979 : Directive Oiseaux 79/409/CEE du... L'Union Européenne organise un réseau de sites Natura 2000 ou Sites d'Importance Communautaire dédiés à la protection d'espèces en danger. Le Fenouillèdes comprend plusieurs sites Natura 2000 et accueille deux SIC chacun relatif aux chiroptères, Montalba le Château et Prats de Sournia.  La directive oiseaux  sera complétée le 21/05/1992  par celle dite Habitats - Faune - Flore.  33 Zones Naturelles d’intérêt Écologique Faunistique et Floristique émaillent  le territoire du Fenouillèdes, autant d'espaces riches d'endémiques, de plantes rares et d'animaux tels que le desman ou l'euprocte. Voir au 07/11/2013.


18/09/1978  Montalba le Château : 1800 ha détruits par le feu. Ces deux sinistres demeurent les plus importants du Fenouillèdes hormis celui de Tarérach à sa périphérie lequel en août 2005 a couvert 1970 ha.


1980 : Les deux tiers de la production française de feldspath soit 150 000 T./an sont extraits en Fenouillèdes par des sociétés du groupe multinational Imérys,  180 000 T. en 2010. Le gisement s'étend de Salvezines à Lansac dont Fosse, St Martin de Fenouillet, Ansignan, Lesquerde... La roche est traitée à Caudiès, Saint Martin Lys,  Saint Paul de Fenouillet, ses usages sont multiples dans le bâtiment, la fabrication de céramiques, l’aérospatiale. Mais dès 2009 la production s'étant réorientée vers les pays émergents un processus de licenciements est en cours.


1983 : Une équipe d'archéologues dirigée par Françoise Claustre découvre une salle sépulcrale du néolithique dans une grotte bergerie à Belesta de la Frontière. La richesse exceptionnelle du matériel archéologique entraînera la réhabilitation du château du XIVe siècle et sa reconversion en musée. Voir à - 4000.

 


 

09/09/1983 : Un nouveau rallye automobile dans le pays, celui du Fenouillèdes organisé par l'Association Sportive de l'Automobile Club 66 en succédant à la course de côte du col de St Louis à Galamus.

 


 

1984 Sembres : Carottages d'Elf Aquitaine, recherche d'or et de tungstène. Après analyse de la couche de sédiments accumulée à l'entrée de la mine, le responsable du chantier fut frappé par l'antiquité de cette exploitation aurifère, ainsi attribuée à l'époque romaine.

Cela étant et des siècles plus tard, les templiers eurent un poste à quelques pas. De là à dire qu'ils ont du s'y intéresser de très près... Pourquoi cette interrogation ? Cet ordre de moines soldats était excessivement discret concernant de telles affaires. Entre Coustaussa et Rennes les Bains, à Blanchefort autre minier aurifère datant des Gallos-Romains, les Templiers employaient de la main d'oeuvre issue d'outre Rhin, afin de parer à toute communication avec les communautés alentours. Des archives de 1156 l'attestent.


1985 : Création du Sentier Cathare, une liaison Port La  Nouvelle - Foix sur 220 km en 12 étapes sportives par les châteaux de Aguilar, Padern, Quéribus, Cucugnan,  Peyrepertuse...Au Col de Brézou un choix cornélien s'impose, avec au sud la variante Pyrénées GR 36 - 7A / Tour de Pays du Fenouillèdes à destination des gorges de Galamus,  Fenouillet avec comme vers Padern une concentration de sites historiques et naturels à voir,   Puilaurens, Axat... Sinon optez pour la variante Nord GR 36 - 7, le mythique Pech de Bugarach, Quillan et rejoindre les deux tracés à Puivert. Sentier Cathare une appellation commercialement juteuse mais s'agissant de randonnée Sentier des Citadelles du Vertige serait plus révélateur du niveau technique. Parcours labellisé Grande Randonnée en février 2014.


1989  Caramany : Les fouilles préalables à l'édification du barrage sur l'Agly mettent au jour au Camp del Ginèbre une nécropole d'incinération remontant à 6000 ans. Liens sur Du Néolithique aux Romains.


1992 Sournia et Prats : Câblés, pour la première fois en France en milieu rural. Les téléspectateurs peuvent recevoir en plus Eurosport, Planète, Paris première et TMC. Mais les communes concernées doivent supporter une charge financière très lourde en rapport à leur modeste budget et sans aucune compensation demandée à l'usager. On remarquera que comme lors de la venue de la fée électricité et de la création des routes, des localités du Fenouillèdes sont pionnières, cette fois en matière  de vidéo communication. Cerise sur le gâteau cette innovation se double de l'enfouissement des réseaux aériens.


1994 - Inauguration et mise en eau  du barrage de Caramany. D'une capacité de 27 millions de m3, sa fonction est plurielle : Atténuation des crues, maintien d'un débit d'étiage et de ce fait, recharge de l'aquifère du karst des Corbières. Lors  de la crue du 30 novembre 2014, jusqu'à 7.15m à Rivesaltes sa retenue quasiment  vide s'est remplie en moins de 48 heures et il a fallu procéder à un délestage toutes affaires cessantes. Quels auraient été les dégâts en aval de Rivesaltes sans ce réservoir... C'est sûr il sert à quelque chose*  Jusqu'au 28  le lit de l'Agly était à l'état de mares entre Estagel et Espira. Pour en savoir plus :  paridulac puis cliquez en page d'accueil sur le médaillon intitulé Flash info Agly, voir aussi à la date 1940 ci - dessus.

* La presse à penchant sensationnel et les ignorants du Rivesaltais  -  Salanque,  qui ne sont plus inondés jusqu'au premier étage, le désignent : Le barrage qui ne sert à rien !


Un autorail touristique, le Train du Pays Cathare et du Fenouilledes* alias Le Train Rouge dès le début des années 2010, égaye la vallée de Rivesaltes à St Martin Lys, autour de soixante kilomètres d'un intérêt architectural et paysager qui n'a rien à envier à celui offert en vadrouillant sur la départementale 117, lui même alléchant. Perspectives inoubliables notamment sur sur la citadelle du vertige ou château cathare de Puilaurens dressé sur son pyramidium géologique à vous en rompre les cervicales ! Il vous toise d'une verticale avoisinant trois cent mètres.  L'ensemble majestueux, évoque d'emblée quelque scène classique de B.D. d'outre Atlantique mais fort heureusement sans route en ellipse. Le Picasso prendra son essor à partir de l'été 2002. Voir en 1886 pour un aperçu des ouvrages d'art. * Du nom de l'association gestionnaire.



07/11/1994 : Le Fenouillèdes audois se mutualise dans la communauté de communes du canton d'Axat.


18/02/1996 : Réveil  brutal à 2 h 45 partout en Fenouillèdes. Voir article Géologie.


01/01/1997 : St Paul de Fenouillet, St Martin, St Arnac et Maury se regroupent au sein d'une communauté de communes baptisée Agly - Fenouillèdes, progressivement élargie jusqu'à fédérer 22 villages soit 6312 habitants au 1er janvier 2014, en ajoutant Prats à cette énumération. A cette date Montalba en 2002, Belesta en 2008 et Campoussy dernièrement voulant gagner en cohérence territoriale, ont pactisé avec la C.C. du Conflent.


09 / 1999 : Constitution de l'Association du Pays de l'Agly ou Pays de la Vallée de l'Agly qui unit 46 communes* et 49 735 habitants. Cette entité assure la valorisation du territoire en matière de services, environnement, tourisme, agriculture...Elle est aussi active pour le montage de projets des acteurs locaux du développement socio - économique. * Fenouillèdes 66 avec Arboussols et Tarerach, du Rivesaltais à Le Barcarés par la Corbière "Catalane ", réduite à 35 dans un deuxième temps soit 38 977 habitants.

 


 

2002 : 30 000 tonnes de Gypse sont extraits de la mine de Lesquerde par la société Bournet, source DREAL.


16/04/2004 : Le glas sonne à Quillan, Formica cesse sa production de panneaux de stratifié et 149 salariés sont licenciés. Seule est maintenue l'unité de fabrication de tôles de pressage, elle approvisionne les usines du groupe Flecther- Formica.


2005 : Élévation d'une éolienne dans la carrière de feldspath Denain Anzin à Saint Arnac. Le surplus d'énergie produit profite à ce village, à Lansac et Lesquerde.

12/06/2005 Prats de Sournia :  70 habitants, organise son 1er marché fermier. Doublé d'un vide grenier avec concert en l'église, expositions, banda, randonnées thématiques... Des milliers de curieux viendront découvrir ce village et l’événement fera école dans la contrée, depuis il arrive qu' un  limitrophe programme le même dimanche une manifestation inspirée. Il s'agit de Feilluns, cela " méritait " d'être mentionné. Le comité d'animation a à son palmarès diverses manifestations culturelles et sportives dont le succès fait la particularité de ce coin du Haut -  Fenouillèdes.


2006  Bélesta de la Frontière : Le déterminant différenciateur de ses homonymes est en allusion à sa situation sur la frontière face à l'Aragon jusques en 1258.  La cave coopérative de ce petit village perché sur une hauteur dominant la vallée de La Têt est en passe d'être reconvertie en un hôtel - restaurant de luxe Le Riberach****.  Voir à la date 2015.

 


2007 : La TNT atteint le Fenolhedés, en commençant par Fosse.


Novembre 2008 : Parc Naturel Corbières -  Fenouillèdes, 82 communes aux 2/3 audoises initient auprès de la Région un projet fédérant les villages des Corbières, Fenouillèdes et Haute vallée de l 'Aude soit 1261 Km2 . Avis favorable rendu en novembre 2011. Au 13/05/2014  le territoire retenu englobe 96 communes de Quillan à Opoul, et de Lagrasse à Campoussy, constituant ainsi une entité homogène avec les parcs dits de la Narbonnaise et des Pyrénées catalanes.


24/01/2009 : Ouragan Klaus. La façade maritime des Pyrénées est connue pour ses phénomènes naturels extrêmes. Mais il manquait un cyclone. Voilà qui est fait. Voir photos et note.

02/06/2009 : Arrêté préfectoral portant création d'une zone de développement éolien de 2031 ha avec extension en 2012 sur les communes de Caudiès, Saint Paul, Prugnanes, Lesquerde et Lansac. Les ZDE sont créées par arrêté préfectoral à la demande des communes ou des Etablissements Publics de Coopération Intercommunale, alias les communautés de communes en langage clair.


2010 : Situation démographique du canton de Sournia :

1002 habitants soit environ 6 h/km². Pour les neuf villages suivants et selon l'Almanach de la Poste.

- Campoussy :           41 habitants

- Feilluns :                59 habitants

- Pezilla de Conflent : 52 habitants

- Prats :                   71 habitants

- Rabouillet :           105 habitants

- Sournia :              419 habitants  -  INSEE 2011 sur wikipédia :  491 habitants.

- Trevillach :           111 habitants

- Trilla :                   60 habitants

- Le Vivier :              84 habitants

Ces chiffres extraits de l'Almanach de la Poste et inférieurs aux grilles wikipédia, confirment ceux de 1975, la population de Rabouillet, Sournia et Trevillach est en nette augmentation.  Celle des autres villages est au pire stable.

Prats à dater de 1693. Utile pour transposer à votre village.


Détail du canton d'Axat,

- Artigues : 91 habitants

- Axat : 712 habitants

- Counouzouls : 46 habitants

- Puilaurens avec Lapradelle : 259 habitants

- Montfort sur Boulzane : 104 habitants

- Salvezines Le Caunil : 99 habitants

- Ste Colombe sur Guette : 47 habitants

- St Martin Lys : 51 habitants

 

Évolution démographique depuis 1841 :


 

Canton Audois d'Axat :

 

- 1841 -

- 1935 -

- 1999 -

- 2010 -

 

 

Habitants :

 

3927

2647

1464

1409

 

Liste des communes :

 

Artigues ; Axat ; Counozouls ; Lapradelle - Puilaurens ; Montfort sur Boulzane ; Salvezines le Caunil ; Ste Colombe sur Guette ; St Martin Lys.

 

 

Canton de La Tour de France plus Montalba le Château :

 

- 1846 -

- 1927 -

- 1999 -

- 2010 -

 

 

Habitants :

 

3009 + 418 = 3427

2987 + 260 = 3247

1807 + 120 = 1927

1987 + 142 = 2129

 

 

Liste des communes :

 

Belesta ; Caramany ; Cassagnes ; Lansac ; La Tour de France ; Planèzes ; Rasiguères.

Montalba le Château est hors canton mais appartient au Fenouillèdes historique.

 

 

Canton de St Paul de Fenouillet :

 

- 1846 -

- 1927 -

- 1999 -

- 2010 -

 

 

Habitants :

 

6082

5704

3979

4215

 

 

Liste des communes :

 

Ansignan ; Caudiès de Fenouillèdes ; Fenouillet ; Fosse ; Lesquerde ; Maury ; Prugnanes ; St Arnac ; St Martin de Fenouillet ; St Paul de Fenouillet; Vira.

 

 

Canton de Sournia :

 

- 1846 -

- 1927 -

- 1999 -

- 2010 -

 

 

 

 



 



Mise à jour le Lundi, 16 Janvier 2017 18:37